Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ce nouveau régime, qui semblait pourtant si prometteur, n’a eu aucun effet sur vous ? Ou, pourquoi malgré votre assiduité à compter chaque jour, la moindre calorie absorbée, et ce, à la virgule près, vous ne sembliez toujours pas perdre de poids ? Votre frigo ne compte pourtant que des produits allégés en matières grasses, alors pourquoi cela n’a aucune incidence sur la balance ? Dans cet article, j’aborderai 5 mythes sur la nutrition, et vous proposerai des solutions réalistes et durables pour vous aider à optimiser votre santé.

Mythe sur la nutrition numéro 1 : calculer son nombre de calories est la clé

Le calcul du nombre de calories que l’on ingère quotidiennement se révèle pratiquement toujours erroné, et donc un des importants mythes sur la nutrition . En effet, les valeurs indiquées sur les étiquettes des produits sont des valeurs approximatives.

Le système de calcul des calories remonte au 19e siècle, lorsqu’un chimiste américain, nommé Wilbur Atwater, introduit le système 4-9-4. Ce système, par définition, détermine qu’un gramme de glucides, ou de protéines équivaut à 4 calories et 1 gramme de lipides à 9. Plus d’un siècle après les travaux du scientifique, ces valeurs sont toujours utilisées. Problème, ce système ne tient pas compte des facteurs biologiques qui influencent grandement l’absorption des calories tels que :

  • l’âge
  • le sexe
  • le métabolisme
  • les hormones
  • le microbiote
  • l’activité physique.

La marge d’erreur peut atteindre jusqu’à 20 % !

La façon dont nous préparons les aliments, modifie également la charge calorique. L’exposition des aliments à la chaleur lors de la cuisson entraîne une augmentation de leur taux calorique et les étiquettes ne l’indiquent pas.

Solution : Cessez de vous compliquer la vie avec des calculs de calories qui, de toute façon, ne sont pas optimaux. Essayez plutôt d’écouter votre corps et les signaux qu’il vous envoie, tout en vous appliquant à consommer des aliments sains et de qualité.

Mythe sur la nutrition numéro 2 : il faut réduire ses quantités pour maigrir

C’est courant, on veut perdre du poids rapidement, et on se dit que le meilleur moyen serait de réduire son apport calorique. Peut-être avez-vous déjà essayé, et malgré vos efforts et votre bonne volonté, les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls.

Lorsque vous privez votre corps durant une période plus ou moins longue, celui-ci envoie un signal à votre cerveau pour lui indiquer le risque potentiel de famine. À ce moment-là, votre corps va tenter de vous maintenir en vie, en ralentissant votre métabolisme. Vos cellules graisseuses vont, quant à elles, libérer nettement moins de leptine, l’hormone de satiété, et beaucoup plus de ghréline, l’hormone qui stimule l’appétit. Il vous sera donc pratiquement impossible de maintenir ce régime alimentaire durablement. 

Autrement dit, vous risquez, au mieux, de perdre du poids au cours de la première semaine et ensuite stagner ou au pire, et c’est le cas de figure le plus courant, reprendre plus de poids qu’avant ce nouveau régime. 

Solution : Laissez de côté tous ces régimes « miracles », et prenez soin de votre corps en lui offrant les nutriments et les quantités dont il a besoin. Privilégiez les produits frais, non-transformés, riches en fibres et complets.

Mythe sur la nutrition numéro 3 : les glucides font grossir

Les glucides représentent notre première source d’énergie. Ils nous apportent vitamines et minéraux, et améliorent notre santé intestinale. Ils vont également agir sur nos fonctions cognitives, et constituent aussi une importante source de fibres. Alors pourquoi sont-ils tant diabolisés ?

Ce qui importe dans le choix de ses glucides, c’est avant tout la qualité. Il faut distinguer deux types de glucides : les simples et les complexes. Les glucides simples regroupent le saccharose (le sucre de table), le lactose et le fructose. Les glucides complexes, quant à eux, sont représentés essentiellement par les céréales, les pommes de terre et les légumineuses.

Les glucides simples sont mieux métabolisés pendant un effort physique, comme un entraînement par exemple, durant lequel on a besoin d’énergie rapidement. Alors que les glucides complexes sont plus adaptés après l’effort, ou tout simplement lorsqu’on a besoin d’énergie pour une plus longue période. Ils sont digérés plus lentement, et ils provoquent un état de satiété.

Ce ne sont pas les glucides en tant que tels qui causent la prise de masse, mais plutôt la qualité de ceux-ci. La grande majorité des produits ultras transformés, ou raffinés sont dépourvus des fibres, et nutriments essentiels, qui sont censés nous satisfaire. Nous avons également tendance à consommer ces produits en plus grandes quantités.

Solution : Choisissez-les avec soin et selon leur index glycémique. Ils sont en réalité bons pour vous. Optez pour des produits peu ou pas transformés.

Mythe sur la nutrition numéro 4 : les détox pour se « purifier »

Le mot « détox » est devenu une expression à la mode au 21e siècle. Thés, jus, et cures détoxifiantes se multiplient en grandes surfaces. Vous avez sans doute pu l’observer, le marché du détox a tout simplement explosé au cours de ces dernières années.

Ces « cures », pouvant atteindre des centaines d’euros, sont parfois très strictes. Elles préconisent tantôt de se priver de certains groupes d’aliments pendant plusieurs jours, tantôt de ne pas consommer d’aliments solides durant le processus. Ces privations entraînent des déficiences nutritionnelles, et des perturbations au niveau du système digestif.

Surtout, ces programmes détox sont en réalité, complètement inutiles. Pour la simple et bonne raison que notre corps est capable de se détoxifier lui-même. Détaillons ce qui permet à notre corps cette détoxification naturelle :

  • le système digestif, capable de combattre les mauvaises bactéries,
  • la peau, qui sert de barrière aux virus et aux toxines dangereuses,
  • le système immunitaire, dont le but est de combattre toute substance étrangère, 
  • les reins, qui filtrent déchets et toxines et,
  • le foie, qui filtre les composés dangereux, métaux lourds, l’alcool et les drogues.

Solution : Ne dépensez pas votre argent dans ces produits soi-disant « miraculeux ». Concentrez-vous plutôt sur la qualité des aliments que vous offrez à votre corps au quotidien. C’est grâce à une alimentation riche en nutriments que votre corps se détoxifie lui-même mais aussi au repos digestif…

Mythe sur la nutrition numéro 5 : les produits allégés sont plus diététiques

« Yaourt 0% », « crème allégée », « vinaigrette faible en matières grasses ». Toutes ces appellations peuvent laisser sous-entendre que l’on s’apprête à acheter un produit sain, pas vrai ? Il n’en est rien.

Les progrès scientifiques en nutrition permettent de démontrer que la plupart des produits allégés, contiennent en réalité des sucres ajoutés. Afin de ne pas altérer le goût des produits, l’industrie alimentaire remplace la matière grasse par différentes formes de sucre.

Une étude menée par le Département de Médecine de l’Université de Stanford, publiée en 2016, comparait trois versions de différents produits : une version sans matière grasse, une version allégée et le produit d’origine.
Les résultats étaient sans équivoque : les versions allégées contenaient systématiquement plus de sucre, et ce, même si les produits indiquent un taux calorique moins élevé que le produit entier. Encore une fois, il faut parfois se méfier du nombre de calories indiqué sur les emballages !

Solution : Ne vous laissez plus avoir par les promesses de certains industriels, dont l’unique but est de vous faire dépenser de l’argent. Vérifiez toujours les étiquettes de vos produits, ou préférez la version entière du produit à la version allégée.

Les versions allégées des produits suivants sont ceux qui contiennent le plus de sucres ajoutés : les produits laitiers, les produits pré-cuits, la charcuterie, et les vinaigrettes.

Conclusion

Les nombreux progrès scientifiques en nutrition permettent aujourd’hui d’avoir une vision plus claire sur ce qu’il est préférable de consommer pour notre santé. Pourtant, certaines croyances semblent perdurer au sujet des mythes sur la nutrition. Elles sont bien souvent infondées, et nous empêchent d’avancer. Comme je vous l’ai expliqué, il s’agit donc de se concentrer sur la qualité de ses aliments et de se méfier de certaines promesses marketing, pour ainsi faire des choix plus éclairés.
Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter cet article : « Comment avoir une alimentation saine pour être en forme ?« 

Vous aimerez aussi :

Plus de contenu ? Suivez-moi sur : Facebook | Instagram | LinkedIn

Laudys est passionnée de nutrition. Sur ses médias sociaux, elle vous partage des contenus de façon régulière pour vous aider à être plus en forme, en meilleure santé et mieux manger.

libero. diam ipsum Aenean venenatis in ut tristique mi, leo Phasellus