Il y a quelques semaines, on avait vu ensemble comment perdre de la graisse. On soulignait le rôle crucial de l’alimentation et la façon de mieux comprendre nos comportements alimentaires pour agir.

Pour aller plus loin, je vous invite à le lire et d’y découvrir par exemple, les 3 piliers essentiels de la perte de graisse, ou encore le rôle des hormones toujours dans l’atteinte du même dit-objectif. En effet, le sujet est vaste, et concerne quasiment toutes les morphologies, même les personnes minces. 
Je ne vais pas prêcher des convaincus car nous le savons tous. Et comme le soutiennent plusieurs acteurs de la recherche médicale et scientifique : l’activité physique est essentielle pour perdre de la graisse.
Des chercheurs soulèvent même la prédominance de l’activité physique dans la perte de graisse. Effectivement, elle permettrait même une modification des cellules souches de notre corps, pour les transformer favorablement en tissus maigres. Vous pouvez consulter ce papier de 2015 qui se concentre sur l’obésité infantile, avec ce lien.
Ce fait étant rappelé, j’aimerai aborder des points complémentaires, car ce n’est pas de séries d’exercices ou autres entraînements sportifs que je vais traiter aujourd’hui.
J’ai donc décidé d’écrire un nouvel article sur le même thème : que faire pour perdre de la graisse efficacement ? Mais en abordant des points complémentaires à travers l’indice de masse corporelle, ou l’IMC et, également, le prisme de l’alimentation.

Comment connaître le niveau de graisse à perdre : l’indice de masse corporelle

Se trouver “trop gros” ou “trop gras”, c’est une chose. En revanche, aborder les choses avec méthodologie et connaître exactement le niveau de graisse à perdre, ça en est une autre. Et bien plus efficace qui est plus. Il existe donc un indicateur universel : l’indice de masse corporelle. 
Il se calcule en divisant votre poids en kilogrammes par le carré de votre taille exprimée en mètres : kg/m2.

Par exemple, si votre poids est de 55 kilos, et votre taille de 1m60, alors le calcul sera le suivant : 55 / (1,6 x 1,6) = 21,48 kg/m2

Ce tableau a été réalisé selon l’évaluation de l’Organisation Mondiale de la Santé pour déterminer quel niveau de surpoids est sain chez un individu. L’ensemble de ces données sont consultables avec ces liens : Définition de surpoids et d’obésité selon l’OMS et ici.

Les limites de l’IMC

Même si l’IMC est très répandu, il comporte quelques restrictions. Il n’est donc pas à considérer au pied de la lettre. Mais plutôt, comme un indicateur à mettre en lecture avec d’autres paramètres, afin de lire un ensemble.
Et ces limites sont plutôt contraignantes, car elles empêchent une lecture exhaustive et approfondie de l’état de notre métabolisme. Et sans ces connaissances, il est difficile d’aborder un programme de remise en forme ou de transformation physique avec efficacité. 
En effet, l’IMC ne fait pas la différence entre la masse grasse et la masse maigre. Il ne distingue pas, non plus, le poids du squelette. Et ne prends pas en compte le poids des muscles.
En effet, un IMC élevé peut simplement indiquer quelqu’un de très musclé ou une personne avec une bonne charpente.

Le rôle de l’alimentation dans la perte de graisse

Il est presque inutile de le rappeler, mais il est primordial de se souvenir de l’importance centrale de l’alimentation dans n’importe quel objectif de transformation physique. Et cela concerne donc aussi le but de perdre de la graisse. En effet, c’est avec l’alimentation que vous aurez choisie, que votre quota de graisse va diminuer, stagner ou au contraire, augmenter. 

C’est donc également, à travers l’alimentation que vous pourrez correctement réguler les apports caloriques, et donc les bonnes portions à apporter à votre métabolisme. Alors comment assainir cette alimentation ? Je vous renvoie à un précédent article “Comment avoir une alimentation saine pour être en bonne santé ?” si vous cherchez des réponses à cette question.
Pour l’heure, je veux vous en dire plus sur la nature et le rôle des nutriments dans l’objectif de perdre de la graisse.
En effet, peut-être ne saviez-vous pas qu’il existe des aliments brûleurs de graisse, grâce aux nutriments qu’ils possèdent.

exercices pour perdre de la graisse

Des fibres pour la Leptine et la Ghréline pour perdre de la graisse

Premièrement, définissons la leptine ou parfois également appelée “hormone de satiété”. Produite par l’estomac, il s’agit de l’hormone que sécrète notre corps pour réguler les réserves de graisses à travers l’appétit. C’est elle qui va contrôler la sensation de satiété, autrement dit, la sensation de faim. Elle appartient à la catégorie des hormones “coupe-faim” : les anorexigènes.
La catégorie inverse, les hormones orexigènes, comme la Ghréline, est une hormone digestive, qui stimule l’appétit. Elle représente donc comme l’exacte contraire de la leptine.
Autrement, au sein de notre corps, nous avons naturellement des hormones qui crée de l’appétit, et celles qui coupent de l’appétit.

La fibre alimentaire, est un excellent nutriment qui va favoriser une régulation saine de la leptine et de la ghréline.
En effet, elle possède la particularité de ne pas être digérée dans notre estomac, ni notre intestin grêle, mais au niveau de notre colon. Mais en plus, la fibre alimentaire va augmenter le volume de votre nourriture ingérée grâce à leur propriété de rétention d’eau. Elle va également favoriser le transit intestinal. Enfin, les fibres alimentaires possèdent une vertu importante dans la perte de graisse : elles accélèrent la sensation de satiété.

On trouve richement des fibres alimentaires dans les légumes verts, comme les choux, brocoli, courgettes, épinards, etc.). Mais également, les fruits secs, comme le pruneau sec ou l’amande par exemple. Et enfin, les légumineuses, comme les pois chiches, les lentilles, les haricots secs, etc. 

Le mot de la fin

C’est donc avec 2 axes principaux que j’ai choisis de vous parler de la perte de graisse efficace avec cet article : l’IMC et l’alimentation, et plus spécialement, les fibres alimentaires.
Naturellement, il existe encore d’autre points importants à aborder pour efficacement perdre de la graisse.
Mais je serai ravie de les aborder dans d’autres articles à l’avenir, et de manière détaillée. Néanmoins, n’hésitez à m’envoyer vos questions si vous souhaitez approfondir un sujet spécifique.

Plus de contenu ? Suivez-moi sur : Facebook | Instagram | LinkedIn

Vous aimerez aussi :